Une Foule de 500 Personnes Manifeste Devant le Siège L’OACI

Category: News, Press Releases

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
Le 3 avril 2014
TÉLÉPHONE: 514-567-9754
COURRIEL: info@ardziv.org/ayfcan

UNE FOULE DE 500 PERSONNES MANIFESTE DEVANT LE SIÈGE L’OACI
 
Le 3 avril 2014 à 12h00, la Fédération de la jeunesse arménienne du Canada a organisé une manifestation devant le siège de l’OACI, institution spécialisée de l’ONU. Des centaines de Canadiens d’origine arménienne venant de la grande région métropolitaine de Montréal se sont réunies pour condamner le rôle de la Turquie dans la destruction du village de Kessab et de réclamer à l’Organisation des Nations Unies, les pays membres de l’OTAN et la communauté internationale d’intervenir dans le conflit. Le Kessab, un village peuplé majoritairement d’Arméniens situé au nord-ouest de la Syrie, a dû être évacué afin de fuir à des massacres le 21 mars dernier.
 
Le Kessab, situé exactement à la frontière entre la Syrie et la Turquie, avait réussi, jusqu’à tout récemment, à échapper aux conflits qui règnent en Syrie depuis 3 ans. De plus, le village avait servi de refuges pour les rescapés venant de Yacubic, Rakka et Alep, villes qui ont été presque détruites dans le conflit syrien.
 
Le matin du 21 mars, des rebelles extrémistes étrangers ont débuté des attaques vicieuses sur le Kessab. Les habitants ont été obligés de fuir vers Latakia et Bassit, deux villes à proximité. Suite à d’autres attaques les 22 et 23 mars, plusieurs maisons ont été détruites et les églises arméniennes de la région saccagées. Près de 700 familles chrétiennes ont été délogées, d’autres sont présentement pris à l’otage dans leur propre maison, celles-ci étant envahies par des rebelles.
 
Des sources médiatiques confirment que les rebelles affiliés à al-Qaïda qui ont attaqué le Kessab ont traversé la frontière turque. Ceux qui se sont blessés lors du combat sont retournés en Turquie pour recevoir des soins médicaux. Malgré toute apparence, la Turquie est activement engagée dans le conflit syrien au détriment des chrétiens d’origine arménienne.
 
Durant l’assemblée, les manifestants ont interpellé la communauté internationale d’intervenir dans le conflit en demandant à la Turquie de sécuriser sa frontière et de prévenir toutes autres incursions en territoire syrien. Ils ont réclamé également que la Turquie sévisse ses liens avec les groupes affiliés à l’al-Qaïda et qu’elle expulse ces groupes de son territoire immédiatement.
 
Un représentant de la FJA du Canada, Gorune Koyounian a livré un message important à la communauté internationale et au gouvernement de la Turquie :
 
« La Turquie, membre de l’OTAN, a continué et continue encore de venir en aide aux forces rebelles extrémistes. Donc, l’état turc est complice des gestes commis par ces organisations terroristes. Il y a 2 semaines, l’organisation officielle al-Qaïda de la Syrie est entrée librement dans le pays en empruntant la frontière turque. Les attaquants blessés sont retournés en Turquie pour obtenir des soins médicaux. Ceci implique directement la Turquie dans le conflit et l’associe à un organisme reconnu comme groupe terroriste par le département d’État américain. Est-ce que le Canada, les États-Unis et les nations membres de l’OTAN souhaitent s’associer avec un tel pays? En tant que Canadien, je trouve inacceptable l’attitude passive du Canada et demande aux puissances mondiales d’interpeller la Turquie et de la tenir responsable de ses actes! »
 
Une membre de l’Association d’étudiants arméniens Armen Karo, Mirna Foudoulian a interpellé les peuples de toutes races, nationalités et religions, qu’ils soient majoritaires ou minoritaires, d’aider à démilitariser le Kessab et permettre à tous nos confrères, Arméniens ou autres, de retourner à leurs terres ancestrales. Mirna s’est exclamé : «Turquie, tu n’as pas d’affaires dans le futur de la population syrienne, tu n’as pas d’affaires à accueillir des organisations terroristes comme al-Quaïda, et tu n’as certainement pas d’affaires dans la vie de la population de Kessab. Abandonne la Syrie et le Kessab. Sécurise tes frontières contre les terroristes et tu pourras réduire l’embarras que tu mérites véritablement! »
 
La Fédération de la jeunesse arménienne du Canada est outrée par la violence qui menace la vie des habitants de Kessab et d’autres villes syriennes et demande au gouvernement turc d’arrêter de fournir de l’aide aux combattants étrangers extrémistes.
 
##
 
Fondée en 1934, la Fédération de la jeunesse arménienne du Canada est la plus grande organisation de jeunes canadiens d’origine arménienne et la plus influente. Elle sensibilise la jeunesse canadienne-arménienne aux enjeux sociaux, politiques et culturels.
 
SOUS-TITRE – Des centaines de personnes se présentent à une manifestation devant le siège de l’ICAO, institution spécialisée de l’ONU, pour exprimer leurs inquiétudes face au rôle que la Turquie a joué dans la destruction du village ancestral arménien de Kessab, dont la population a dû fuir face aux attaques des troupes rebelles.